Retour sur le drame de la petite Maelys

drame-maelys

Maelys, petite fille de 9 ans est portée disparue depuis le samedi 26 août 2017. Elle est originaire de Mignovillard, commune située dans le département du Jura. Sa disparition a eu lieu au cours d’un mariage en Isère à Pont de Beauvoisin. L’alerte a été donnée dans la nuit, la disparition a été constatée aux alentours de 3h du matin. Des recherches ont rapidement été mises en place dès le lendemain. A l’heure d’aujourd’hui, nous sommes toujours sans nouvelles de la petite Maelys. Un homme est placé en garde à vue, il est le dernier à avoir vu Maelys vivante.

Le discours incohérent du suspect

Suite aux auditions des personnes présentes au mariage et aux témoignages, quelques jours après la disparition de Maelys, les enquêteurs mettent un homme en garde à vue. Nordahl L. est l’homme placé en garde à vue. Il a quitté le mariage aux heures qui correspondent à la disparition de Maelys. Lors de son audition, son discours paraît incohérent pour les gendarmes. Il dit s’être absenté du mariage pour aller changer son short qu’il a taché de vin. Il présente des griffures aux niveaux des jambes qu’il explique s’être fait en taillant ses framboisier. Or, lorsque les inspecteurs interroge sa famille et perquisitionne son domicile, ils apprennent que Nordahl ne jardine jamais et le short en question reste introuvable. De plus, Nordahl a nettoyé de manière minutieuse sa voiture le lendemain du mariage. Effectivement, il devait la vendre, mais ce qui paraît louche aux yeux des enquêteurs, c’est que ce dernier a utilisé un produit d’entretien très fort qui trompe l’odorat des chiens policiers. Etant un ancien maître chien, il semble probable que Nordahl connaisse les effets de ce produit. A ce stade de l’enquête, il nie toujours avoir enlevé Maelys. Quelques jours après, les analyses faites dans la voiture révèlent des traces d’ADN appartenant à Maelys. Après confrontation, Nordahl finit par revenir sur ses déclarations et avoue avoir fait monter Maelys dans sa voiture, car la petite fille voulait voir s’il avait son chien dans le coffre. Il dit que Maelys est monté côté passager, or les traces d’ADN lui appartenant se trouvent côté conducteur. Ce qui montre une nouvelle contradiction dans son discours.

Maelys-drame

Les recherches se poursuivent

A l’heure actuelle, les recherches se poursuivent afin de retrouver la trace de la petite Maelys et savoir ce qu’il s’est passé cette triste nuit du 26 août 2017. Actuellement, les chercheurs sondent le lac d’Aiguebelette situé en Savoie. Le suspect avait pour habitude de se promener autour de ce lac avec ses chiens, il connaissait bien le lieu. De plus, les enquêteurs attendent les résultats de l’expertise qui a été lancé au domicile du dernier afin de retrouver la moindre trace de sang. L’attente et la douleur restent tout aussi insoutenables pour les parents et proches de l’enfant. Il reste difficile d’entamer un deuil sans savoir ce qu’il s’est passé. Il reste à espérer que cette triste histoire soit résolue dans les jours à venir.