Gravir le Mont Blanc : possible pour tout le monde ?

gravir-mont-blanc

Tous les ans, de nombreuses personnes se donnent pour objectif de gravir l’un des plus hauts sommets de l’Europe, comme le Mont Blanc. Qui ne rêverait pas de se retrouver sur un sommet à 4810 mètres d’altitude ? Pourtant, cet objectif semble être hors de la portée de nombreuses personnes. La question qui se pose est donc : Cette ascension est-elle possible pour tout le monde ?

Une ascension accessible à tous

L’ascension du Mont Blanc est assez difficile mais elle est accessible à toutes les personnes sportives, ayant un minimum de compétences sur l’alpinisme. Sachez que pour arriver sur le toit de l’Europe, vous devrez faire usage de vos mains et marcher en crampons sur une neige assez dure. Cela laisse sous entendre qu’il faut maitriser un peu de technique de cramponnage, surtout lors de la descente. Il faut également avoir une bonne condition physique pour gravir le Mont Blanc. L’ascension exige plusieurs journées de marches et beaucoup d’énergie, donc soyez certains d’avoir un physique au top avant de tenter une ascension.

L’ascension du Mont Blanc est une très belle idée, mais elle est souvent onéreuse pour les débutants. En effet, ce n’est pas une randonnée à la portée de tous les budgets.  Si vous n’avez aucune connaissance particulière sur ce type de pratique, vous devrez payer des frais de stages, des guides, sans oublier les refuges où passer la nuit. Bref, il n’est pas toujours possible d’arriver au sommet du Mont Blanc avec un petit budget. Toutefois, si toutes ces conditions ne vous posent aucun problème, sachez qu’il est tout à fait possible de réussir cette ascension. Voici quelques conseils pour vous aider à vous préparer.

Les stages Mont Blanc

Si vous n’avez jamais effectué une ascension pareille et aucune expérience en alpinisme, pensez à participer à des stages proposés par des guides de haute montagne. Les conditions restent les mêmes : bonne condition physique, pied un peu montagnard. Le stage peut durer 4 à 6 jours et il vous permettra une initiation aux techniques d’alpinisme et permet une bonne acclimatation à l’altitude.

Le choix d’un bon guide

Un débutant ne devrait jamais s’aventurer sur le Mont Blanc sans aucun guide. L’expédition risquerait de se transformer en vrai cauchemar. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de choisir un bon guide ou d’un initiateur des clubs de la FFME ou FFCAM.

Le choix de l’itinéraire

Il existe deux voies classiques d’ascension du Mont-Blanc. Le premier est la traversée du Mont Blanc qui commence à l’Aiguille du Midi pour une nuit au refuge des Cosmiques. Puis, le passage par le Mont –Blanc du Tacul, le Mont Maudit, le col de Brenva, Mur de la Cote et le sommet. Le second itinéraire est la voie normale qui part du Nid d’Aigle et qui passe par la tête Rousse, l’Aiguille du Gouter, Dôme du Gouter, l’arête des bosses et le sommet. Le choix de l’itinéraire devrait se faire en fonction des conditions météorologiques.

ascension-mont-blanc-avis