Je vous raconte ma rando sur le GR20 en Corse

gr-20

La GR20 est considérée comme la plus dure, le plus difficile et le plus beau sentier de randonnée en Europe. Sa difficulté réside dans sa durée, 14 jours environ au moins pour terminer normalement l’itinéraire, et ce avec des poses dans la journée. Ce qui nécessite quand même une bonne endurance car il faut marcher 7 heures par jour. L’année dernière, j’ai eu l’occasion de me rendre en Corse pour une vacance de 3 semaines et faire la fameuse rando de ses sentiers montagneux. Les deux premières semaines je les ai passées à visiter l’île et à farnienter sur ses plages magnifiques, mais la dernière semaine, j’ai rejoint un groupe de randonneurs pour affronter le demi GR20 sur une semaine.

Le départ et la préparation de la rando

Le guide a parlé de la difficulté du parcours. Alors pour alléger le poids final de mon sac, je n’y ai fourré que l’essentiel (le couac, la lampe frontale, la lunette de protection, le bonnet, la nourriture au cas où je n’en trouverai pas sur les hauteurs, quelques vêtements chauds..). Habitué d’ailleurs à faire une rando en altitude ou dans les forêts lors de mes voyages, la préparation ne m’a pas pris beaucoup du temps. Bien chaussé de mes chaussures de randonnées et avec mon sac à dos assez léger, j’ai rejoint le groupe pour le trek de 7 jours et 7 nuits en refuge. Le guide nous a prévenu a ainsi que les refuges sont administrés par le Parc National de Corse. Mais il a ajouté qu’on peut également dormir dans les tentes autour des refuges pour apprécier la Corse sous la bonne étoile.

Ma randonnée sur les sentiers aux marques rouges et blanches.

Notre accompagnateur nous a proposé le sens Sud nord car les premières étapes du nord sud conviennent pour les randonneurs plus expérimentés. En effet, sur la partie nord qui est la plus technique du circuit de Vizzanova à Calenzana, les cols sont plus hauts que le côté sud. En outre, il n’est pas facile de passer le cirque de solitude. Cet endroit cause des accidents occasionnels surtout pendant les mauvais temps car ses dalles rocheuses sont dangereuses. La plupart des randonneurs redoutent cette partie car même si on a mis des chaines en acier pour avoir un meilleur appui sur la façade rocheuse, cela n’assure pas les randonneurs. Ainsi, même si notre équipe est composée de six hommes d’une bonne condition physique, le guide a donc opté pour cet itinéraire sud nord. Il a proposé quelques itinéraires au programme au choix : l’incontournable Parc naturel Régional, la réserve naturelle comme Scandola, les aiguilles de Bavela, Porto, les calanques de Piana etc… En fait, j’étais surpris de découvrir que la GR20 dans le sens Sud nord est plus aisée et donc moins éprouvant. Je n’ai pas trouvé une grande difficulté sauf le vertige de l’altitude qui peut arriver aux randonneurs moins expérimentés. Bref, notre rando se passant en temps frais d’été nous a laissé de beaux souvenirs même si nous n’avions pas parcouru en fin de compte le cirque de la solitude.

corse-gr20